Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BlogSaturne - Culture et Gastronomie

BlogSaturne - Culture et Gastronomie

Menu
Looking for Alceste / Nicolas Bonneau

Looking for Alceste / Nicolas Bonneau

Looking for Alceste / Nicolas Bonneau

Nicolas Bonneau est de de retour à la manufacture pour le Off d'Avignon après le triomphe de « Sortie d'usine » (2006) ou de « Inventaire 68 » (2008). Cette fois il traverse « Le Misanthrope » de Molière, pièce jouée pour la première fois en 1666.


La misanthropie est l'art de détester le genre humain, souvent suite à une confiance brisée.

Molière nous conte donc la haine d'Alceste pour son entourage un peu trop versée dans la flatterie et l’hypocrisie, des manières de cour dont Molière se moque allégrement.

 

« Mes yeux sont trop blessés, et la cour et la ville

Ne m'offrent rien qu'objets à m'échauffer la bile :

J'entre en une humeur noire, en un chagrin profond,

Quand je vois vivre entre eux les hommes comme ils font.

Je ne trouve partout que lâche flatterie,

Qu'injustice, intérêt, trahison, fourberie.

Je n'y puis plus tenir, j'enrage, et mon dessein

Est de rompre en visière à tout le genre humain. »

Alceste, Acte I, scène 1

 

Finalement Alceste décide de quitter la compagnie des hommes.

 

« Trahi de toutes parts, accablé d'injustices,

Je vais sortir d'un gouffre où triomphent les vices,

Et chercher sur la terre un endroit écarté

Où d'être homme d'honneur on ait la liberté. »

Alceste Acte V, scène 4

 

Nicolas Bonneau campe un personnage qui vient d'avoir 40 ans, tout ses amis sont venus mais voilà qu'à la suite d'un jeu action ou vérité, il va se brouiller avec tous, il va se demander si ce sont là de vrais amis, il va débusquer chaque défaut, chaque flatterie, chaque politesse.

Nicolas Bonneau se demande s'il ne serait pas misanthrope alors il va partir à la recherche d'autres misanthropes, ce qui n'est pas simple bien évidemment.

Cette quête est ponctuée de souvenirs d'adolescent liés à la pièce de Molière, les vers d'Alceste sont mâchés tout du long et restent comme un noyau d'olive dans la bouche.

 

Et puis Nicolas Bonneau est cette fois accompagné par Fannytastic, chanteuse, et Juliette Divry, musiciennes toutes deux, violoncelle et piano.

 

Conteur de talent, Nicolas Bonneau nous livre un très beau spectacle sur cette envie de fuir le genre humain, joliment mis en musique. De divan d'analyse à cours de théâtre adolescent, forêt d'ermite à communauté de misanthropes perdue dans le Finistère, c'est une année d'errance à la recherche d'Alceste jusqu'à ce que Nicolas Bonneau fête ses 41 ans et décide d'inviter tout ses amis.